Groupe de religieux participants au synode de Guyane, des vies de Frères, le blog des Frères des Écoles Chrétiennes « Envoyés pour servir » (Jean 17, 18)

Frère Jean Johner - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennesDu 6 au 9 Mars, notre Église de Guyane était en synode. Le premier depuis 50 ans que le diocèse existe. La deuxième assemblée, cette année, portait sur le monde des jeunes. J'y étais délégué, en tant que religieux, parmi 250 autres membres, dont une quarantaine de jeunes.
 Ici, l'assemblée synodale, c'est d'abord une rencontre festive : les chants, la danse, les célébrations en diverses langues (français, créole, kalina des indiens, sranamtongo des noirs, portugais des brésiliens)... expriment la joie et la fierté d'être chrétiens, et la volonté de partager ce bonheur avec le plus de monde possible.

Groupe de participants au synode de Guyane, des vies de Frères, le blog des Frères des Écoles ChrétiennesSaint-Laurent, deuxième ville du département, compte officiellement 33 000 habitants, dont 17 000 d'âge scolaire. En comptant les enfants du caté, les jeunes qui font partie d'un mouvement (Flammes d'Amour, M.E.J., etc.), ceux qui participent à la messe dominicale... l'Église touche peut-être un millier de jeunes. Quant aux 16 000 autres ?

Comment le synode peut-il aider à prendre en compte ce monde des jeunes ?

Un certain nombre de propositions ont été faites, parmi lesquelles les délégués devaient choisir des priorités. En voici quelques unes :

• Que dans chaque collège et dans chaque lycée soit créé, à la demande des parents -comme c'est la règle- une « aumônerie » permettant aux jeunes de continuer, sous d'autres formes, la formation chrétienne commencée avec le catéchisme.

• Que le site internet du diocèse ait une page jeune, rédigée par les jeunes et le service diocésain de la pastorale des jeunes, et que les adultes et les prêtres le visitent régulièrement.

• Que les catéchistes aient une formation pédagogique sur la relation avec les enfants, les ados...

Pour ma part, en tant que F.E.C., je suis intervenu à plusieurs reprises pour que, non seulement, par exemple, on se mobilise pour prier afin qu'il y ait des prêtres et des religieux(ses), mais qu'on mette en place des structures qui permettent d'accompagner les jeunes dans leur vie de tous les jours, par exemple, les aumôneries.

logo du synode de Guyane, des vies de Frères, le blog des Frères des Écoles chrétienneLes célébrations étaient animées par les chorales des jeunes des différentes paroisses de Cayenne et des environs qui communiquaient leur enthousiasme à toute l'assemblée.

Les instituts religieux avaient été invités à composer un panneau pour faire connaître leur congrégation. Nous étions donc à côté des Pères du Saint Esprit, des Oblats de Marie Immaculée, des Sœurs de Saint Joseph de Cluny et celles de Saint Paul de Chartres, des Franciscains et de la communauté Shalom, mouvement charismatique brésilien qui a une communauté à Cayenne. Le but était de faire mieux connaître ces différents types de vie religieuse, tant aux jeunes qu'aux adultes.

Trois jours de prière, de réflexion, de rencontres auxquels j'étais heureux de participer, enrichi de toute cette vie communautaire qui se veut l'Église du Christ en Guyane.