Lumières - rère Georges Bruyas - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennes

Frère Georges Bruyas  - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennesComme chaque année, à la période de Noël, les amicales des anciens élèves des Frères organisent des journées de rencontre dans la plupart des maisons de retraite de Frères de France. Ce samedi, j’ai été témoin d’une telle rencontre à Caluire.

D’abord, s’est tenue une assemblée pour les membres des amicales représentées ce jour : Le Puy, Saint-Etienne, Bourg-Argental, Lyon La Salle, Lyon Lazaristes, La Tour du Pin, Grenoble, La Motte-Servolex (le mauvais temps en avait retenu certains). Ce fut l’occasion de partager les nouvelles, de s’informer sur la vie du réseau lasallien où les amicales prennent leur place.

La célébration de l’Eucharistie de la communauté des Frères à laquelle se sont joints les Anciens Elèves à l’issue de leur assemblée a constitué l’axe central de la journée. C’est elle qui a donné sens à toutes les rencontres de la journée. En effet, comme Joseph qui a foi en la parole de l’Ange et qui agit pour que s’accomplisse cette parole en prenant chez lui Marie son épouse, la rencontre de ce jour manifeste l’accomplissement d’une autre parole, celle que chacun de ceux qui se retrouvent aujourd’hui ont fait fructifier soit comme éducateur soit comme éduqué.

Le troisième temps fut celui des retrouvailles entre anciens élèves et anciens professeurs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         D’abord sous le signe du cadeau. On aurait dit une ronde formée par les Anciens autour des Frères de la communauté regroupés au centre. A chaque signal à l’énoncé d’un nom, la ronde s’animait et un sac changeait de main. Symbole de l’échange toujours actif entre maîtres et élèves qui s’exerce dans les deux sens, reconnaissance … Reconnaissance manifestée aussi à l’un d’entre eux, Frère Jean Favre, pour le service de l’accompagnement des amicales comme assesseur pendant de nombreuses années.

Sous le signe du repas. Ah ! comme il est attendu ce moment du repas. On y reconnaît les terroirs. Les meilleurs souvenirs d’internat ou de classe refleurissent. Pourtant de nombreuses années ont mis à l’épreuve la formation reçue, les idéaux forgés au creuset de l’école lasallienne.

Sous le signe de la croix. Un dernier rendez-vous est honoré. Devant le caveau des Frères, au cimetière. Ils sont nombreux ceux qui ont engagé leur vie pour « vaincre l’ignorance » et mettre le salut à la portée des derniers comme des premiers. Aujourd’hui, ils ont leur part dans le Royaume de Dieu et ils brillent comme des étoiles pour les générations à venir.