A Parménie, illustration de l'article de Frère Henri Bossard

Frère Henri Bossard - des vies de Frères, le blog des Frères des Ecoles ChrétiennesA la réunion de rentrée du CLAL Rhône-Alpes Auvergne, la commission formation, à laquelle je participe, a voulu expérimenter la « Fraternité Educative La Salle » voulue par l’Assemblée de la Mission Educative Lasallienne et le Chapitre des Frères de France… La date du 11 novembre, bien que proche, a paru disponible, et Parménie s’est imposé comme lieu de rencontre.

Sans tarder, Jean CHAPUIS, délégué de tutelle, a lancé les invitations aux membres du CLAL, aux Directeurs, aux personnes engagées dans les établissements du réseau lasallien, sans oublier les conjoints et les enfants…

Les 20 premiers participants sont arrivés le mercredi soir, accueillis par une nuée de grêle et un bon feu de cheminée, chacun ayant prévu quelques produits de leur terroir à partager…

Après les vêpres et le repas, un jeu nous a permis de faire plus ample connaissance : - ancienneté dans le réseau (de 61 ans à 2 mois et demi) – fonction (chef d’établissement, responsable de la vie scolaire, enseignant, APS, Frère à la retraite…) – trait de caractère (procrastination, impulsivité, optimisme, ironie…) – activité préférée (jardinage, vélo, lecture…)

9 participants sont arrivés le 11, pour la matinée de réflexion et d’échange. Nous étions 24 pour plancher sur les enjeux de la Fraternité Educative La Salle et sur le thème de la dernière Université Lasalienne d’Automne (ULA pour les initiés). La mixité sociale ou inter-ethnique est un vrai souci pour les établissements. Nous avons exprimé des convictions et prié ensemble. Puis nous avons rejoint conjoint(e)s et enfants pour un repas festif (merci au traiteur de Parménie)

L’après-midi s’est prolongé par des activités plus ludiques. Pendant que certains se sont portés volontaires pour la vaisselle ou le jeu de nain jaune, les plus courageux ont gravi la colline de Marsonnat pour jouir du panorama à 360° jusqu’au Mont Blanc, soit 2 heures de randonnée sans pluie ni brouillard.

Les 5 frères de la communauté qui ont participé à ce temps fort peuvent témoigner du dynamisme qui anime les Lasalliens d’aujourd’hui, en particulier ceux qui ont vécu cet « acte d’espérance »