Des vies de Frre

F. Stéphane Lognon

En communauté à REIMS. A mi-temps comme personnel de vie scolaire dans le lycée agricole LA SALLE REIMS THILLOIS et à mi-temps pour la Pastorale des Choix de vie en lien avec l'E.N.A.P.

Il a apporté son  sens relationnel et ses qualités d’accompagnement des jeunes dans plusieurs établissements du réseau lasallien. Dans le même temps, il s’est fortement engagé au sein du Mouvement Eucharistique des Jeunes,  jusqu’à assumer la coordination du rassemblement national de Lyon en  décembre 2007.

Bonne Nouvelle

Frère Stéphane Lognon - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennesOui Bonne Nouvelle , Pâques est passé bien sûr, mais le temps liturgique qui s’offre à nous jusqu’à la Pentecôte nous invite à vivre pleinement ce temps. La mort a été vaincue, c’est un appel à la vie, un appel à croire que Dieu est vainqueur de la mort.

''Christ est ressuscité. Nous ne disons pas qu’il a été ressuscité (un peu comme nous disons qu’il a été enseveli). La Résurrection ne peut se parler qu’au présent. Proclamer « Christ est ressuscité », ce n’est pas faire un constat sur le passé, c’est prendre un engagement dans le présent.

Croire en la Résurrection, c’est accepter de toujours recommencer, et de façon toujours nouvelle, sans céder à la tentation du découragement. C’est croire que l’avenir est ouvert, en refusant, surtout lorsque les temps sont difficiles, de devenir nostalgiques du passé. C’est s’engager sur des chemins nouveaux en devenant créateurs de relations nouvelles. Il ne s’agit pas de disserter sur la Résurrection, mais d’en vivre. Car on ne peut pas prouver la Résurrection, on peut seulement en témoigner.'' (citation du Père Jean-Marie PETITCLERC dans le n°464 de PANORAMA 04/10 p.44)

Ce petit rappel pour partager une autre forme de résurrection, je devrais plutôt dire naissance, celle d’une amie rencontrée comme jeune lors d’un camp MEJ et qui vient de s’engager dans un monastère de Bénédictines.

Bénédictines - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennes Pour nous souhaiter une bonne route à chacun, elle nous a adressé une lettre dont voici quelques extraits :

« Je tenais à vous remercier pour l’accueil que chacun a eu devant ce choix de vie ! Vous avez été étonnés, interpellés, remués, émerveillés… J’en garde un lumineux souvenir. L’essentiel étant de rendre grâce à Dieu pour cet appel !
Comme certains l’ont déjà lu, choisir la vie monastique est pour moi quitter un bien pour un plus grand bien au service du Seigneur, et par Lui être ouverte au monde. Voilà ce qui me rend heureuse ! Quelle joie !
En même temps quels renoncements ! Quand on dit OUI à un appel, on dit non à pleins d'autres choses. "Aimer c'est s'engager et apprendre à durer" écrivait un prêtre".



Bonne route à chacun et en union de prière, Raphaëlle

Merci Raphaëlle de nous redire combien suivre le Christ est un chemin de bonheur !

A rentrée nouvelle, activités nouvelles !

Frère Stéphane Lognon - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennesAprès une année en communauté à Parménie, me voici à Reims. Changement radical, quoi que…

Car aujourd’hui les visages rencontrés, ceux que le Seigneur me donne de côtoyer ont changé, je suis en charge d’être au contact de jeunes des classes de 4° et 3° du lycée agricole de La Salle-Thillois.

Chacune, chacun a son propre parcours, mais tous ont à cœur de réussir leur vie. Tous n’ont pas eu la chance d’être toujours écouté, tous n’ont pas toujours eu l’envie d’entrer dans le moule que leur propose notre système scolaire. Pourtant ce sont des jeunes, tout ce qu’il y a de ressemblant aux jeunes que nous rencontrons dans nos classes.

Frère Stéphane Lognon - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennesJeunes en demande, pour qu’on les aide à comprendre le monde, qu’on les aide à prendre leur place, qu’on soit attentif à ce qui fait leur vie. Et je m’aperçois qu’au-delà de savoirs à transmettre, il s’agit avant tout d’une relation éducative à vivre. Telle heure d’étude qui se transforme en discussion autour de l’esclavage, et qui permet de poser les questions qui leur tiennent à cœur, de mesurer que même sans revenir si loin en arrière que tous nous pouvons rendre les autres esclaves et les exemples ne manquent pas.

Si être Frère c’est demeurer auprès de ceux qui n’ont pas toujours conscience d’être connu de Dieu et d’être aimé de lui, alors je suis servi. Mais plus que cela je suis à leur service car le Seigneur l’a dit :

« Tout ce que vous faites à l’un de ces petits c’est à moi que vous le faites. » Mt 25, 40.

Et à leur manière ils m’aident aussi à m’approcher du Royaume.

- page 2 de 3 -