Des vies de Frre

F. Georges Bruyas

Frère Georges Bruyas, professeur des écoles, a exercé son métier en Haute Loire. Son itinéraire l’a conduit jusqu’à Saint- Étienne pour se mettre au service des jeunes sourds de l’institution « Plein Vent ». Il rejoint enfin la colline de Parménie pour faire partie de l’équipe d’accueil avant de répondre à un appel pour servir les frères âgés de la maison de retraite de Caluire.

Un parfum de grande valeur

Frère Georges Bruyas  - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennesEn ces jours où de nombreux témoignages fleurissent sur la semaine lasallienne de la confiance et en particulier la fête de saint Jean-Baptiste de La Salle, je viens déposer dans ce bouquet multicolore quelques fleurs cueillies dans la vie de ma communauté de frères.

Jean-Baptiste de La Salle à travers les feuillages, des vies de Frère, le blog des Frères des Écoles Chrétiennes

Invités le 7 avril par un établissement lasallien lyonnais, nous y avons été présents grâce au Frère Dominique qui s’y rend habituellement pour du soutien scolaire. Toute la communauté s’est associée par la prière à ce grand élan de confiance qui s’est épanoui au sein des écoles lasalliennes de France. Chaque jour, à la Messe et aux deux offices du matin et du soir, une louange monte de nos lèvres vers « Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés » et qui « appelle à un saint ministère » ceux qu’il a choisis pour annoncer l’Évangile et « mettre des moyens de salut à la portée de la jeunesse pauvre et abandonnée ».

Sans faire de grandes considérations sur l’esprit de foi qui doit animer chaque frère - je dirais même tout lasallien désireux d’appuyer son engagement éducatif sur le roc, sur une Parole de vie - je me contente d’énumérer quelques faits vécus au sein de ma communauté de frères aînés.

• La visite à un confrère qui s’apprête à fêter ses 91 ans et qui me raconte ses premières années dans la vie religieuse depuis l’année du noviciat, alors en Italie, près de Turin, jusqu’à l’épanouissement de sa carrière d’enseignant à Chambéry, en passant par de nombreux séjours de courte durée dans des petites écoles de montagne.

• L’émerveillement devant les menus services et petits gestes d’attention auprès de confrères handicapés, par exemple la lecture pour un mal voyant, l’accompagnement d’un frère en fauteuil roulant, le souci d’intégrer un nouvel arrivé en se mettant à sa portée.

• Le sourire rayonnant et la parole de merci d’un frère qui vient de recevoir la visite d’un ami très cher.

Bouquets de fleur et vasque, des vies de Frère, le blog des Frères des Écoles chrétiennes

• Le dialogue incertain avec un frère que les infirmités de l’âge déstabilisent et qui pourtant conserve son sourire et garde confiance en la tendresse de Dieu toujours fidèle.

• La fraternisation au quotidien avec les prêtres résidents touchés eux-aussi par la grâce de la vie communautaire.

• L’accueil par la communauté d’une enseignante en formation sur Lyon, et à cette occasion, l’échange qui s’instaure entre elle et des frères intéressés par son expérience éducative et spirituelle.

• Le séjour de Claude, Associé, qui, avec son épouse, accompagne Frère André depuis la communauté de Lorient qu’il vient de quitter pour rejoindre celle de Caluire.

• Plusieurs journées organisées à proximité de la maison de retraite par le Conseil local d’animation lasallienne de la Délégation de Lyon (Rhône Alpes Auvergne) et qui sont un signe tangible que la mission lasallienne est toujours bien vivante.

En ce début de Semaine Sainte où nous allons revivre la Passion et la Résurrection du Christ, nous sommes en compagnie de Jésus qui est invité chez Marthe, Marie et Lazare. Le parfum de grande valeur que Marie répand sur les pieds de Jésus en signe de l’amour qu’elle lui porte, peut évoquer pour nous, Frères, Lasalliens, le parfum de ce bouquet multicolore qu’est l’esprit de foi qui nous anime et qui nous entraîne à vivre la Pâque du Christ dans nos vies quotidiennes.

Ils brilleront comme des étoiles.

Lumières - rère Georges Bruyas - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennes

Frère Georges Bruyas  - des vies de Frère, le blog des frères des écoles chrétiennesComme chaque année, à la période de Noël, les amicales des anciens élèves des Frères organisent des journées de rencontre dans la plupart des maisons de retraite de Frères de France. Ce samedi, j’ai été témoin d’une telle rencontre à Caluire.

D’abord, s’est tenue une assemblée pour les membres des amicales représentées ce jour : Le Puy, Saint-Etienne, Bourg-Argental, Lyon La Salle, Lyon Lazaristes, La Tour du Pin, Grenoble, La Motte-Servolex (le mauvais temps en avait retenu certains). Ce fut l’occasion de partager les nouvelles, de s’informer sur la vie du réseau lasallien où les amicales prennent leur place.

La célébration de l’Eucharistie de la communauté des Frères à laquelle se sont joints les Anciens Elèves à l’issue de leur assemblée a constitué l’axe central de la journée. C’est elle qui a donné sens à toutes les rencontres de la journée. En effet, comme Joseph qui a foi en la parole de l’Ange et qui agit pour que s’accomplisse cette parole en prenant chez lui Marie son épouse, la rencontre de ce jour manifeste l’accomplissement d’une autre parole, celle que chacun de ceux qui se retrouvent aujourd’hui ont fait fructifier soit comme éducateur soit comme éduqué.

Le troisième temps fut celui des retrouvailles entre anciens élèves et anciens professeurs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         D’abord sous le signe du cadeau. On aurait dit une ronde formée par les Anciens autour des Frères de la communauté regroupés au centre. A chaque signal à l’énoncé d’un nom, la ronde s’animait et un sac changeait de main. Symbole de l’échange toujours actif entre maîtres et élèves qui s’exerce dans les deux sens, reconnaissance … Reconnaissance manifestée aussi à l’un d’entre eux, Frère Jean Favre, pour le service de l’accompagnement des amicales comme assesseur pendant de nombreuses années.

Sous le signe du repas. Ah ! comme il est attendu ce moment du repas. On y reconnaît les terroirs. Les meilleurs souvenirs d’internat ou de classe refleurissent. Pourtant de nombreuses années ont mis à l’épreuve la formation reçue, les idéaux forgés au creuset de l’école lasallienne.

Sous le signe de la croix. Un dernier rendez-vous est honoré. Devant le caveau des Frères, au cimetière. Ils sont nombreux ceux qui ont engagé leur vie pour « vaincre l’ignorance » et mettre le salut à la portée des derniers comme des premiers. Aujourd’hui, ils ont leur part dans le Royaume de Dieu et ils brillent comme des étoiles pour les générations à venir.

- page 1 de 4