Des vies de Frre

F. Jean-Paul Aleth

Frère Jean-Paul Aleth, Frère Visiteur Provincial de France, Suisse, Grèce et Djibouti des Frères des Écoles Chrétiennes.
 
Entré chez les Frères des Écoles Chrétiennes à 18 ans,  il a une riche expérience éducative et pastorale.
 
Titulaire d’une maîtrise de lettres modernes de Paris IV Sorbonne, et diplômé de l’Institut supérieur de pastorale catéchétique de l’Institut catholique de Paris, il est jusqu’en 1988 professeur de français et directeur des études dans divers établissements lasalliens d’Île-de-France, tant en collège qu’en lycée général ou professionnel.
De 1988 à 1998 il a en responsabilité le service d’animation pastorale du réseau La Salle en France, avant d’œuvrer jusqu’en 2000 au service diocésain de catéchèse de Lyon. Directeur de foyers d’étudiants à Lyon et à Paris de 1998 à 2003, il rejoint ensuite l’équipe d’animation du Centre Lasallien Français, avant d’être nommé Visiteur adjoint de la Province de France des Frères des Écoles Chrétiennes, et Chargé de tutelle d’établissements lasalliens de la délégation Paris-Lille.

Hissez les couleurs !

Frère Jean-Paul Aleth - Des vies de frères - le blog des freres des ecoles chrétiennesDéjà une semaine de passée depuis l'exceptionnel rassemblement « La Salle 10 » : 1200 jeunes sur le campus de Passy-Buzenval venus vivre et célébrer la fraternité, ce n'est pas rien ! Mes oreilles résonnent encore un peu des chants et des musiques, des rires et des éclats de voix ... sans pouvoir estomper l'impression forte d'avoir vécu trois journées d' un harmonieux « tissage » des générations, des origines, des religions, des niveaux d'études : jeunes CAP ou Bac Pro côtoyant des lycéens des séries classiques , associés à de jeunes apprentis, ou mêlés à des collégiens de Segpa…
Et ce petit miracle d'une cohabitation réussie tient à l'audace des accompagnateurs adultes qui ont fait le pari d'inviter très large pour permettre à ceux et celles qui n'ont pas l'occasion de partir loin, de vivre ce genre de temps fort avec d'autres adolescents de leur âge ! Ainsi, j'ai été témoin plus d'une fois, au fil des diverses activités, de la manière dont les éducateurs savaient encourager les timides, discipliner les rebelles, animer les blasés, réveiller les talents des craintifs... pour préserver l'unité entre tant de participants si divers. En observant la geste éducative de ces adultes, comme en contemplant les multiples visages des adolescents bigarrés sous le vaste chapiteau, je pensais au Fondateur des Frères qui installait, il y a trois siècles, côte à côte sur le même banc de l'école les fils des « artisans » et les enfants des « pauvres » et surtout plaçait près d'eux, pour les rassembler, des instituteurs vrais pasteurs bienveillants ! Aussi, lorsqu'on vit au coeur de la célébration du dimanche, les Frères présents avec une douzaine de jeunes croiser de larges bandes d'étoffe de couleur pour tisser une nappe arc-en-ciel, des applaudissements spontanés rythmèrent le refrain du chant d'offrande :

Tissage de la toile au Festival de la Fratenité - Frère Jean-Paul Aleth - Des vies de frères - le blog des freres des ecoles chrétiennes




« Viens mélanger tes couleurs avec moi
Réveiller le bonheur qui dort au fond de toi ... »

La toile tissé, Festival de la Fraternité - Frère Jean-Paul Aleth - Des vies de frères - le blog des freres des ecoles chrétiennes



De fait, après avoir accompagné la chanson d'une jeune palestinienne de Bethléem, prié le Notre Père en langage des signes, entendu le témoignage d'un sportif handicapé, vécu les olympiades de l'amitié en équipes brassées, les différences étaient devenues chemin de vraie rencontre et signes de fraternités . Un grand moment, donc, qui nous appelle maintenant, en nos terres de mission, à ne pas craindre de « hisser haut les couleurs » !

Comme un air de printemps ...

Frère Jean-Paul Aleth - Des vies de frères - le blog des freres des ecoles chrétiennesLe mois dernier, les frères visiteurs de la région Europe-Méditerranée ont tenu leur conférence annuelle en Pologne. Depuis notre retour, beaucoup de choses se bousculent et pourtant, je ne peux effacer de ma mémoire notre passage au centre éducatif de Zawadzkie ! D'abord pour y arriver, des routes enneigées nous conduisent aux abords d'une propriété boisée, puis descente du car, voiture, marche sous des frondaisons givrées pour découvrir enfin, au milieu d'une clairière, un petit château et ses dépendances...

Centre d'accompagnement - Frère Jean-Paul Aleth - Des vies de frères - le blog des freres des ecoles chrétiennesLe rendez-vous n'a rien à voir avec une partie de chasse à la campagne car nous venons visiter le centre éducatif où huit frères et vingt-huit laïcs ont charge de quelque 140 déficients physiques ou mentaux de 10 à 40 ans et dont quelques uns, sans famille, y vivent en permanence. Dès l'entrée dans la maison, le frère Christophe, directeur, nous accueille avec sa communauté et nous conduit dans la chapelle qui brille encore des lumières de Noël.Nous déposons cette visite entre les mains du Seigneur.Le temps de recueillement nous apaise et prépare nos coeurs à vivre une magnifique rencontre : celle des adultes-éducateurs et bien sûr des jeunes handicapés que l'on sent très entourés et accompagnés.Déambulation paisible dans des locaux décorés, personnalisés. Nous croisons des visages blessés mais rayonnants, des regards ou des sourires pudiquement échangés, des marques simples d'affection, un climat familial très serein ...On a le sentiment que nos confrères avec les professionnels laïcs et les jeunes constituent une communauté de vie simple et chaleureuse même si on devine un quotidien qui doit comporter nécessairement des aspérités, des souffrances.

Retour à Paris, c'est toujours la grisaille hivernale, mais cet après-midi de « visitation » me laisse au coeur déjà comme un air de printemps . Oui, même au milieu de l'hiver sombre polonais, la mission lasallienne connaît la lumière des beaux jours !

- page 2 de 3 -